Termes de Références pour la participation de l’ONG Enfants et Action aux « Auditions informelles interactives de l’Assemblée générale [des Nations Unies] avec les ONG, les organisations de la société civile et le secteur privé ».

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

I – Contexte et justification

En 2000, les Etats Membres des Nations Unies, dont le Niger, ont pris des engagements nobles (à travers la Déclaration du Millénaire) qui devaient à terme permettre d’améliorer les conditions de vie des milliards de « personnes pauvres et vulnérables » dans le monde entier. Cependant, à moins de 5 ans de l’année butoir (2015), le constat est que l’on est loin de l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) qui traduisent ces engagements. C’est consciente de certaines lacunes susceptibles de compromettre sa mission que l’Assemblée générale des Nations Unies tiendra en septembre prochain un Sommet sur les OMD.

En prélude à cette réunion plénière de haut niveau, l’A.G. organise une session informelle dite « Auditions informelles interactives de l’Assemblée générale avec les ONG, les organisations de la société civile et le secteur privé », dont les thèmes retenus ont été « établis sur la base du rapport d’ensemble du Secrétaire général ». Quatre thématiques seront traitées au cours de ces auditions : 1) Construire un lendemain meilleur : actions locales, stratégies nationales et structures mondiales ; 2) Partenariats inclusifs et équitables : responsabilité dans la lutte contre la pauvreté ; 3) Soutenir le développement et résister aux crises ; 4) De la parole à la politique : jour J-1660.

Les thématiques susmentionnées sont d’actualité et entrent dans la sphère des enjeux et défis prioritaires à relever par le Niger, dont les réponses lui sont nécessaires pour tenir à ses engagements et être au « rendez-vous de 2015 ». En effet, bien que des progrès aient été réalisés dans les domaines de l’éducation de base, de la réduction de la mortalité infantile…, tout semble incertain quant aux « possibilités de réalisation d’autres cibles comme celles liées à l’incidence de la pauvreté monétaire, à la mortalité maternelle, à l’égalité des sexes, à la maîtrise de certaines maladies comme le paludisme, à la préservation de l’environnement, ou la mobilisation de l’aide publique au développement nécessaire pour accélérer l’atteinte des OMD ».

C’est consciente de tous ces enjeux et défis et travaillant (de par sa mission, son but et ses objectifs) sur les OMD, que l’ONG Enfants et Action a souhaité intervenir en tant qu’“oratrice“ aux auditions ci-haut évoquées. Mais, au vu du nombre d’interventions limité, l’organisation a été invitée à participer en tant qu’observatrice à travers deux de ses membres à savoir : Maman Laminou KAÏLOU OUSMANE (Coordonnateur) et (Mme Dan Malam) Hadjara TIDJANI ALOU (Vice-coordonnatrice).

Au vu de tout ce qui précède, la participation de E&A à cette session informelle permettra d’une part à l’organisation de renforcer ses capacités en ce qui concerne la mise en œuvre de son plan d’action 2010-2013 (en rapport avec les OMD 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7), et, d’autre part, de créer l’opportunité d’une interaction entre l’ONG et le gouvernement nigérien d’une part et entre celle-ci et toutes les institutions impliquées dans la promotion et la mise en œuvre des OMD, d’autre part.

II – Présentation succincte de l’ONG Enfants et Action

A sa création en septembre 2003, l’ONG Enfants et Action (E&A) luttait pour l’implication et la participation des enfants dans le processus de développement de leurs communautés - en promouvant essentiellement la sensibilisation et l’éducation des enfants par les enfants.

Cependant, cinq (5) années (2004-2008) d’expérience et de travail sur le terrain avec et pour les enfants ont amené E&A à tirer des leçons et enseignements qui se sont d’abord traduits en valeurs et dont l’organisation se fait siennes.

Ces leçons et enseignements tirés ont ensuite amené la 3ème Assemblée générale ordinaire de l’ONG Enfants et Action à redéfinir la mission, le but et les objectifs et à réorienter la politique de celle-ci – conformément à ses statuts.

La mission de E&A est ainsi de promouvoir et protéger l’enfant – particulièrement la jeune fille – à travers une dynamique sociale et communautaire ; son but étant de créer, dans un esprit de solidarité, un cadre de vie digne de l’enfant, favorable à son développement et à son bien-être.

Pour ce faire, E&A s’occupe, en terme d’objectifs, de :

1. Favoriser la promotion et la protection de l’enfant ;

2. Penser un monde meilleur avec les enfants et relever avec eux les défis qui les menacent, tout en leur assurant leurs droits au développement et à la participation ;

3. Encourager la mise en place et soutenir tout mécanisme local durable de lutte contre la pauvreté chez les jeunes, particulièrement chez les jeunes filles ;

4. Favoriser et développer des stratégies de partenariat et d’entraide entre les enfants, tant aux niveaux national, africain qu’international – en mettant l’accent sur le partenariat Nord-Sud ;

5. Lutter contre les défis de la vie auxquels sont exposées les femmes, en particulier les femmes enceintes et allaitantes.

Toutes les interventions de E&A s’articulent autour de 3 axes principaux :

1. La promotion de l’enfant, à travers son implication dans le processus de développement de sa communauté et le renforcement de ses capacités ;

2. La protection de l’enfant, à travers essentiellement la facilitation de son accès aux biens et services sociaux de base et y compris la promotion de ses droits à la participation et au développement ;

3. L’appui aux jeunes femmes enceintes et allaitantes pour une meilleure santé et un bon développement de leurs enfants, en particulier les moins de 5 ans.

Dans le cadre de la mise en oeuvre de son plan d’action, E&A a mené des activités au profit principalement des enfants et des jeunes, dont :

1. Appui à la promotion à la base des droits des enfants dans 9 villages de Nord-Mirriah (Région de Zinder), 2004 ;

2. Education aux droits de l’enfant en milieu scolaire, 2006 ;

3. Appui à la pratique du sport et à la sensibilisation des jeunes sur les IST/VIH/SIDA et le respect de l’environnement, 2006

4. Appui à l’autosensibilisation des jeunes sur les IST/VIH/SIDA, 2007.

L’organisation collabore avec le service de Volontariat en ligne du Programme VNU et a été l’ONG du mois de mars 2010 sur le site du Comité International des Droits de l’Enfant (IDE).

III – Objectifs de la participation de l’ONG Enfants et Action

L’objectif global de cette participation est de contribuer à l’accélération des progrès dans la réalisation des engagements pris par les Niger et particulièrement des OMD.

De façon spécifique, la participation de E&A permettra : 1) de recueillir au cours des auditions des informations sur les thématiques traitées par les différentes sessions ; 2) d’échanger avec les autres participants aux auditions sur les réussites, les meilleures pratiques, les leçons apprises, les obstacles et lacunes liées aux OMD et autres engagements internationaux.

IV – Actions à mener

  • Au cours des audiences : prendre des notes
  • En marge des audiences : échanger des expériences avec les participants et réfléchir éventuellement sur des projets de partenariat.

V – Résultats attendus

  • Une interaction est créée entre l’ONG Enfants et Action et les autorités nigériennes en charge de la mise en œuvre des OMD d’une, et, d’autre part, entre l’organisation et les institutions internationales/locales soutenant la mise en œuvre et le suivi des progrès dans la réalisation des OMD ;
  • Un rapport d’observation des auditions est élaboré et mis à la disposition des partenaires susmentionnés ;
  • Un communiqué de presse est diffusé ;
  • Une restitution des sessions des auditions est organisée à l’intention des organisations/associations de jeunes et de jeunesse ;
  • Des recommandations sont faites au Gouvernement du Niger et aux institutions sus-évoquées en vue d’accélérer les progrès dans la réalisation des engagements pris et particulièrement des OMD ;
  • Des recommandations sont faites au Gouvernement du Niger en prélude à sa participation au Sommet sur les OMD qui se tiendra en septembre prochain au siège de l’ONU.

Niamey, le 24 mai 2010

TDR préparés par :

M. Maman Laminou KAÏLOU OUSMANE

Coordonnateur ONG Enfants et Action

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »